Fermer
Run Code

Plan du site

Plan du site

Suite à un accident qui le rendit momentanément aveugle, le poète attrape la lumière, la transcrit sur sa peau, la fait sienne, autrement. Parfois en geste d’adieu, parfois pour s’assurer de ne jamais plus s’effacer. Tel un graveur affairé, il ponce, dessine ce qui n’existe plus, ou pas encore, autour de lui. Dans la rencontre avec l’autre, par le corps, il apprend à demander les mots pour dire le vide, à se réapproprier ses sens et, surtout, la couleur.

Partager